Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : les miracles de Dieu
  • : les miracles de Dieu, phénomènes étranges, ange, Jésus
  • Contact

Recherche

Les Sites Qui Parlent De Jésus

12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 00:32

Un samedi après midi, après avoir erré dans les rues de la Capitale, je décidais d’aller visiter le centre Pompidou.

Il y avait toujours des divertissements qui animaient la place. On voyait les saltimbanques avec leurs tours d’adresse ou faisant des acrobaties. Les cartomanciens qui prédisaient l’avenir. Les comédiens qui interprétaient des pièces de théâtre. On pouvait voir tout ce monde du spectacle, les magiciens, les musiciens ! J’aimais bien cette ambiance de fête qui contrastait avec l’architecture imposante du monument.

J’ignorais qu’il y avait une bibliothèque dans le centre Pompidou. Après avoir effectué un petit tour dans les allées de tous ces rayons, je prenais un livre au hasard – était-ce vraiment au hasard ? – je le feuilletais. Le chapitre que je commençais à lire relatait la vie de Moïse.

Moïse était en train de garder un troupeau, puis il apercevait un feu qui brûlait sur la montagne. Il se rendait vers ce feu pour voir de plus près ce phénomène. Grande était sa surprise quand il voyait que les flammes ne consumaient pas le buisson qui brûlait. Plus grande encore était la mienne, quand je venais de lire ce passage, car au même instant me revenait en mémoire ce rêve que j’avais fait il y a trois ans : « Je me promenais dans un bois... puis je m’abritais sous un arbre qui brûlait...» (Voir rêves précurseurs).

« J’avais vu la même chose ! » Me disais-je. Vivement intrigué, je poursuivais ma lecture : En s’approchant du buisson, Moïse entendait une voix qui lui parlait. Je n’avais toujours pas fait de relation avec cette voix qui me parlait souvent. Au cours de cet entretien, Moïse demandait à Dieu son nom. Et Dieu lui répondait ainsi : « Mon Nom est Y H V H »

Ce que je venais de lire provoquait en moi une si grande émotion, que le monde n’existait plus à ce moment là.

Car au même instant me revenait en mémoire ce deuxième rêve que j’avais fait trois ans plus tôt. Les quatre lettres écrites très grandes et en majuscules que j’avais vues dans mon deuxième rêve, en 1975, c’étaient ces quatre lettres : Y H V H.

Que la bible traduit par JE SUIS CELUI QUI SUIS ou JE SUIS CELUI QUI EST, c’est-à-dire, selon la bible, celui qui est Éternel.

J’avais donc vu les mêmes phénomènes que Moïse. J’avais rêvé d’un arbre qui brûlait, mais dont les flammes ne consumaient pas le feuillage, et la pluie ne pouvait pas éteindre ce feu. J’avais rêvé de quatre lettres qui sont le Nom de Dieu.

Dieu avait voulu attirer l’attention de Moïse par ce buisson qui brûlait. Il s’était manifesté par ce phénomène et il lui avait révélé son Nom.

Je continuais de lire. Environ une heure plus tard, je refermais le livre et commençais à me poser des questions. La lecture de ce texte avait rempli mon esprit d’une joie intense et m’avait aussi quelque peu troublé.

À part le fait que j’aie vu la même chose que Moïse, bien que ce soit en rêve, en quoi étais-je concerné ?

Moïse était un prophète de Dieu. Mais moi, qui étais-je pour me comparer à lui ? En suivant la logique du récit que je venais de lire, je déduisais que le feu du buisson symbolisait la présence de Dieu. Par conséquent le feu dans mon rêve signifiait que j’étais, moi aussi, en présence de Dieu et que j’étais sous sa protection. Toujours dans mon rêve, la pluie ne pouvait pas éteindre ce feu, cela pouvait avoir deux explications :

1) La puissance de Dieu dépasse toute logique !

2) Rien ne me soustraira de la protection de Dieu !


Dieu m’avait aussi révélé son nom !

Cela faisait si longtemps que mon âme n’avait pas connu cet état de joie et d’émotion.

« Y avait-il quelque chose de prédestiné mais dont j’ignorais encore le contenu ? » J’étais vraiment ému et troublé à la fois par ces analogies. Quel rapport pouvait-il exister entre Moïse et moi ? Moi, je n’avais connu que la misère et surtout la solitude depuis l’âge de huit ans.

Moïse était connu de Dieu et avait vu la manifestation de Dieu.

Quelle était la raison pour laquelle Dieu m’avait permis de voir son nom en rêve ? N’ayant pas eu de réponses à mes questions, je reléguais au fond de ma mémoire et mes deux rêves et ce que j’avais lu dans cette bibliothèque.

Je n’avais pas le moindre soupçon à ce moment-là, mais le destin commençait, peu à peu, à enserrer ma vie dans son étau. Il me poussait fatalement vers le sort qui m’attendait. Dieu avait commencé à m’interpeller, du moins avait-il essayé ! Mais moi, j’étais bien loin de m’imaginer que l’Esprit Suprême, le Dieu Tout Puissant voulait communiquer avec moi ! Environ trois ans plus tard, les phénomènes se produisaient à la chaîne dans ma vie.

 

 

 

 

Copyright ©

Partager cet article

Repost 0

commentaires